ACTUS : Traitement : les conditions météos difficiles dans les Hauts-de-France nécessitent d’adapter la stratégie de pulvérisation pour réussir le désherbage de la betterave.

5/5/2022

Une météo non optimale avec une moyenne de 15 km/h de vent et un temps sec rendent les traitements à base d’herbicides racinaires compliqués pour les agriculteurs des Hauts-de-France. Plusieurs stratégies pour réussir son désherbage dans ces conditions sont possibles.

Par temps sec, combiner désherbage chimique et mécanique peut accroître vos chances de réussir votre traitement. Un binage inter-rang associé à une application localisée sur votre rang permet de mieux contrôler les adventices difficiles. 

Selon la flore présente sur la parcelle, les matières actives des produits phytosanitaires agissent différemment. Le phenmediphame présent dans le Fasnet SC (à la dose de 160 g/L) sera particulièrement offensif sur l’artiplex, le chénopôde ou la morelle par exemple. Vous pouvez retrouver ci-dessous le récapitulatif 2022 de l’institut technique de la betterave (ITB) pour connaître les matières actives les plus efficaces en fonction des adventices ciblés.

Pour contrôler les adventices restantes, compléter le programme avec un désherbage de post-levée est possible. 

Les traitements se répètent en général tous les 6 à 10 jours, en fonction de la levée des adventices et des conditions météo, jusqu’à ce que les betteraves couvrent 70 % du sol / BBCH 34. Pour une application optimale, l’adventice cible doit être au stade cotylédon / BBCH 10. 

Il est déterminant d’appliquer un programme mixte de post-levée. 2 exemples d’application :

-> FASNET SC de 0.8 à 1 l / ha + TRAMAT F de 0.15 à 0.2 l / ha + TARGET 700 SC de 0.3 à 0.5 l / ha + VENZAR 0.1 l / ha + ACTIROB B de 0.7 5 à 1 l / ha

Source : ITB 2022

-> Bettapham 1,4 L/ha + Tramat 0,2 L/ha + Goltix 0,5 kg/ha + Venzar 0,1 kg/ha + Actirob 0,5 L/ha

Source : essais agronomiques Alvie 2022

La dose des herbicides est à adapter en fonction du stade des adventices présentes sur la parcelle.

Pour toutes informations sur cet article, écrivez à gaellej@alvie.fr